Avocat garde des enfants à Bordeaux

Un accompagnement pour la garde parentale

La garde des enfants est toujours un sujet délicat pour les parents lors de la séparation d’un couple.

Dans le cadre d’une procédure judiciaire en cours ou dès que des conflits apparaissent, il devient nécessaire d’encadrer juridiquement les périodes pendant lesquelles les parents vont assurer la garde de leurs enfants. Cette nécessité répond à la fois aux besoins des parents de préserver leur famille des conséquences de la rupture mais aussi aux besoins des enfants d’évoluer dans un environnement stable.

L’avocat du cabinet spécialisé dans la garde d’enfants saura vous conseiller utilement pour prévoir au mieux dans le respect de vos droits et dans l’intérêt de vos enfants , le mode de résidence des enfants le plus adapté et les droits de visite de chacun des parents.

Selon l’article 371-1 du code civil, « L’autorité parentale est un ensemble de droits et de devoirs ayant pour finalité l’intérêt de l’enfant. Elle appartient aux deux parents jusqu’à la majorité ou l’émancipation de l’enfant pour le protéger dans sa sécurité, sa santé et sa moralité, pour assurer son éducation et permettre son développement, dans le respect dû à sa personne. »

Dans le cadre de l’exercice de leur autorité parentale, les parents fixent la résidence de leurs enfants.

La séparation des parents a notamment pour effet de changer la manière de concevoir la résidence des enfants.

L’avocat du cabinet spécialisé dans la garde des enfants vous accompagne dans vos démarches pour adapter le droit de garde en fonction de votre famille et de son évolution, tout au long du développement de votre enfant (nourrisson, enfant en bas-âge, adolescent,…).

L’avocat du cabinet spécialisé dans la garde des enfants vous assiste pour :

  • Demander au juge une garde alternée pour que la résidence de l’enfant soit fixée à temps égal entre le père et la mère si les conditions sont remplies, notamment en terme d’âge de l’enfant, communication entre les parents, proximité des deux domiciles.
  • Demander au juge de fixer la résidence habituelle de l’enfant au domicile de l’un des parents , en permettant à l’autre parent d’avoir un droit de visite et d’hébergement de l’enfant les week-ends, les fêtes et/ou pendant les vacances scolaires ;
  • Demander en justice une modification de ce mode d’hébergement, la révision des mesures prises en cette matière étant toujours possible au vu de l’évolution de l’enfant et de son intérêt.
  • Ce qui n’était pas possible pour un enfant en bas âge, notamment la résidence en alternance le deviennent lorsque celui-ci atteint une certaine maturité.

Contactez un avocat spécialisé

Tous les champs suivis d'un * sont obligatoires.