Avocat pour vous accompagner dans la procédure d’adoption à Bordeaux

L’aboutissement d’une procédure d’adoption vient concrétiser le désir de fonder une famille. L’adoption peut être demandée par un couple marié hétérosexuel ou homosexuel. En revanche, un couple de concubins ou un couple de partenaires pacsés ne peut pas adopter ensemble. L’un deux pourra toutefois adopter individuellement, puisqu’il est possible pour une personne seule, âgée de plus de 28 ans, d’adopter.

L’adoption permet de créer un lien de filiation juridique entre l’adoptant et l’adopté, à défaut de lien de filiation biologique. Le parent qui adopte pourra ainsi exercer des droits parentaux de l’enfant qui sera dorénavant affilié juridiquement à sa famille adoptive.

Le processus d’adoption est rigoureux et se décompose en deux étapes : une phase administrative et une phase judiciaire. Certaines difficultés peuvent survenir pendant ces processus. Votre avocat spécialisé en adoption saura vous aiguiller pour surmonter ces difficultés.

Le droit français distingue deux types d’adoption :

L’adoption plénière

L’adoption plénière permet de substituer totalement un lien biologique parent/enfant.

Juridiquement, la famille d’origine n’a plus aucun droit sur l’enfant. Le parent adoptant pourra exercer à l’égard de l’enfant l’ensemble des droits attachés à l’autorité parentale.

L’enfant va avoir les mêmes droits et obligations envers sa famille adoptive qu’un enfant qui serait né du ou des parents adoptants : il va porter le nom de ses parents adoptifs, il aura les droits successoraux attachés à sa qualité d’enfant et ce à l’égard de toute la famille de l’adoptant, …

Une adoption plénière est un choix sur lequel on ne peut pas revenir, elle ne peut pas être révoqué.

L’adoption simple

L’adoption simple permet de laisser exister le lien de filiation biologique entre le parent d’origine et l’enfant tout en ajoutant un lien de filiation entre l’adoptant et l’adopté.

Ainsi, elle permet au parent adoptant d’exercer sur l’enfant l’ensemble des droits attachés à l’autorité parentale. La famille d’origine va perdre toute autorité parentale sur l’enfant mais pourra toujours obtenir un droit de visite sur l’enfant si elle le désire.

Maintenir les liens qui l’unissent à sa famille d’origine permet à l’enfant adopté de conserver ses droits successoraux dans sa famille d’origine. Il aura également des droits successoraux, ce uniquement à l’égard de l’adoptant. L’enfant adopté gardera également son nom d’origine, mais auquel pourra être accolé le nom de l’adoptant.

Votre avocat, spécialisé en adoption, vous accompagne sur le choix de la procédure adaptée à vos besoins et vous assure un suivi personnalisé tout au long de la procédure d’adoption d’un enfant, en France ou à l’étranger.

Contactez un avocat spécialisé

Tous les champs suivis d'un * sont obligatoires.

Informations CORONAVIRUS

Durant la crise sanitaire liée à l’épidémie de Coronavirus, le cabinet reste ouvert et poursuit son activité en télétravail.

Possibilités de rendez-vous / consultation par téléphone au 05.56.16.18.30 ou en visioconférence.

A titre exceptionnel, la première consultation téléphonique sera forfaitisée à la somme de 100 € et déductible de la provision appelée en cas d’ouverture de dossier.

Contactez le cabinet

Informations Coronavirus